DREAM VARIATIONS | Tristan Eckerson

Par Jeanne Becker.

Tristan Eckerson, ça vous parle ? Bientôt, ce cher monsieur sera incontournable ! Jeune pianiste et compositeur originaire de l’Ohio, il a déjà sorti deux beaux albums et donné pas mal de concerts en Europe et en Amérique du Nord pour les présenter.

DV2Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le troisième : Tristan Eckerson a réalisé indépendamment son nouvel opus, intitulé Dream Variations. Il sera disponible à partir du mois de juillet et c’est pour nous l’occasion (rêvée) de vous en parler. En effet, l’artiste lui-même nous a partagé l’album en avant-première et nous avons le plaisir de vous le faire (peut-être) découvrir. Du piano, du piano et encore du piano. Des touches plus que des mots.

« Elevate » est le titre star, à en croire sa popularité auprès du public déjà fidèle de notre ami Tristan. Onirique et voluptueux à souhait :

Néanmoins, c’est bien l’album entier qui vaut le détour. Dans l’ordre, 12 petits bijoux…

  • « Mirrors », c’est 2:34 de transport dans un monde de douceur. Des notes brutes, un son plein pour entrer dans l’album et penser, penser encore. Pénétrer son aspect contemplatif.
  • « Jupiter », un brin mystérieux, est bien plus énergique et vif. Le rythme s’accélère, le côté céleste s’accentue pour vous faire bouger un peu, puis décoller vers… la suite !
  • « Nico’s song » : mélancolie ? Nostalgie ? Un petit coup de cœur de la rédaction. Qui est donc ce Nico ? Les paroles sont absentes, c’est toute une invitation.
  • « Oscuridad » : second cœur de cœur de la rédaction, le mystère d’une promenade, d’une ronde charmante à souhait.
  • « Amagant » : le titre, un mot catalan, évoque clairement l’intention de dissimuler, de voiler des intentions. Les notes se font toujours douces, mais peut-être plus profondes.
  • « Elevate », le fameux.
  • « Endeavour » poursuit en quelque sorte le mouvement du morceau précédant, dans l’émotion pure. Ravissant.
  • « Vakna » (« éveillé », en Suédois) : une touche de gaieté, une danse… Deux mélodies-mouvements se répondent et s’aventurent pour un résultat fort élégant.
  • « Maui Eventide » est l’élan, le renouveau. C’est la touche magique de l’album. Fermez les yeux et laissez-vous porter.
  • « Quiet Days », c’est la poétique du repos, (au bord des flots) ?
  • « Symmetry », LE morceau cosy ! Quittons (toujours en douceur et en langueur) le monde des rêves.
  • « In Kind » : souriez, la profusion de notes vous ramène à l’éveil, bien qu’aux dires de certains le rêve n’en serait point l’exact contraire…

La délicatesse de l’univers des Nocturnes de Chopin, dans un ensemble reposant et résolument contemporain. Dream variations, pour s’évader ; la bande son de vos matins calmes et soirées « posées ».

Publicités