7 reliques pour détruire le Mal absolu…

Lectures B.

Les livres des Sept Reliques forment un ensemble de tomes. Ce premier ouvrage paru aux Editions Des Auteurs Des Livres est une fresque de fantasy que l’on doit à l’écrivain Joffrey Lebourg. Avant d’être artiste, ce jeune passionné est également un grand lecteur. Ce sont ses nombreuses découvertes accumulées au fil des années qui lui permettent de créer des univers et de se lancer dans des projets aussi ambitieux qu’une trilogie…

Ici, le roman le Réveil d’Entropia est le premier d’une série de sept livres : un pour chaque continent fictif. En bon guide, l’écrivain a laissé une carte détaillée du monde qu’il a imaginé. Cette façon de procéder rappelle les travaux du pionnier du genre littéraire, J.R.R Tolkien, le père du Silmarillion, Bilbon le Hobbit et enfin Le Seigneur Des Anneaux. Tous les fans reconnaissent qu’il s’agit du fondateur, y compris les spécialistes en Lettres. L’illustre auteur britannique était non seulement linguiste (il a inventé les langages de ses histoires), mais aussi un brillant cartographe. Ce genre de présentation très logique dans un contexte merveilleux apporte une grande crédibilité à l’œuvre, en lui conférant une substance. De ce fait, le lecteur découvrant le travail de Joffrey Lebourg se lance dans la lecture avec une certaine idée du monde dans lequel il va se plonger. De nos jours, ce type de carte est systématiquement présente dans tous les jeux de rôle médiévistes ainsi que les jeux vidéo comme Skyrim (Bethesda) ou Witcher (CD Projekt). 

Le roman de 372 pages se divise en plusieurs chapitres, dans un rythme soutenu et très cadencé. Le lecteur se lance au galop aux côtés d’antagonistes détaillés par des paragraphes très précis.

Premièrement, le lecteur rencontre le personnage central sous les traits de Cordélia, une jeune fille décrite comme étant très belle, intelligente et insoumise. Dans cette sphère principalement gérée par des Maisons d’aristocrates, la tension est palpable. Les roturiers sont exploités, les conflits d’intérêts font partie intégrante du quotidien. Et pourtant, cette paix apparente ne va pas durer. Car dans l’ombre se prépare un complot, le retour d’un roi-démon qui porte le nom d’Entropia. L’objectif de cette icône du Mal est simple, clair comme de l’eau de roche : mettre la main sur les 7 royaumes et étendre son aura maléfique partout où il ira. Cet antagoniste est donc diamétralement opposé à l’héroïne, jeune, belle, elle symbolise les forces du bien… Et c’est sans doute pour cela que Cordélia a été choisie par les dieux. Le messager Luxdel lui apporte la nouvelle, à la manière d’un songe. Elle seule pourra permettre la défaite de ce monstrueux tyran !

Mais les connaisseurs du genre fantasy sentent d’ores et déjà qu’une équipe devra se former, afin d’affronter tous les dangers. Après un instant d’hésitation, Cordélia accepte son destin auquel elle ne peut se soustraire. À ses côtés, deux puissantes sorcières l’aideront à mener à bien cette quête. Une elfe et une princesse qui savent très bien se battre ! Face à la mort, le trio réagit avec intelligence, en instaurant rapidement des stratégies qui paient. Terribles par leur force et belles, ces représentations très valorisées et valorisantes de personnages féminins peuvent être des sources d’inspiration pour les lectrices adolescentes. 

Est-ce que ces héroïnes réussiront leur quête ? La réponse pourrait surprendre, de toute façon, personne ne la connaît encore si ce n’est son créateur. Dans un univers à ce point fragile où la tension est de mise, le suspense est un élément-clef de la lecture. Cette série en cours peut être un excellent moyen de se mettre à la fantasy aux jeunes lecteurs et lectrices qui souhaitent tenter l’aventure. 

Un moment de lecture à l’image de la créativité très fertile de l’auteur Joffrey Lebourg, qui se lance à corps perdu dans la volonté de proposer une nouvelle saga dans les bibliothèques françaises. La narration prévisible mise surtout sur la sécurité, et ce n’est pas forcément un défaut. Cela permet de donner une grande satisfaction à un certain public, qui aime lire ce qu’il prédit. 

  • Editions Des Auteurs Des Livres
  • 372 pages